Logoentete

Après Paris direction 2024

Le 17/11/2023

Ligue Butagaz Energie, J11 - SAHPH 24 – 27 PARIS 92

Après Paris, 2024

Pour la dernière de l’année à Maurice Hugot, les Louves ont dû s’avouer vaincues face aux Lionnes de Paris 92 (24 – 27). À l’issue d’un duel féroce et d’un début de saison encourageant, Saint-Amand vivra la trêve avec assez de matière pour tirer les enseignements qui doivent lui permettre de se maintenir en fin de saison.

C’est sûr, on aurait aimé une fin plus belle Pour la dernière à domicile en 2023, un succès face à Paris 92 aurait été le bienvenu. Les Louves chassaient sur leurs terres une quatrième victoire en onze matchs de championnat. Elles n’en compteront que trois à la mi-saison et restent à la dixième place de Ligue Butagaz Energie. Mais la meute amandinoise sait désormais sur quoi elle pourra s’appuyer en 2024 et ce qu’elle aura à travailler cet hiver pour envisager une fin de saison la plus sereine possible.

C’est indéniable, la bande d’Edina Borsos est dans le ton d’un exercice qu’elle sait à couteaux tirés et qui sera assurément une bataille acharnée jusqu’à son terme. Face à Paris comme contre Dijon ou Strasbourg, elle a été supérieure dans l’intensité et l’agressivité à l’entame. Portée entre autres par la spontanéité de Lundgreen ou Chalmandrier (2 – 1, 4e), elle a su faire douter le quatrième de Ligue Butagaz Energie. À domicile, les Louves ont les crocs et le cran pour faire douter n’importe quelle équipe de LBE. Reste à instaurer une plus grande régularité sur soixante minutes.

 Des occasions pour recoller
Une relance précipitée de Mélanie Halter à 10 – 11 (26e), un ballon qui échappe des mains et rebondit sur le pied de Stelvia Pascoal une minute plus tard, un autre qui finit dans les chaussettes (hautes certes) de Mélanie Jobard… Mercredi soir, les Jaune et Bleu ont eu les occasions pour recoller au score après lequel elles ont couru toute la partie. Mais face à une défense isséenne remarquablement organisée, le manque de justesse en attaque les a empêchés de prétendre au succès. Edina Borsos et son staff aura la trêve pour faire travailler son groupe à ce sujet. Avant cela nos Louves affronteront ce week-end Sambre Avesnois à Maubeuge, en Coupe de France. Elles pourront ensuite regarder attentivement en direction de la Norvège, où se déroule le Mondial à partir de fin novembre. Un œil sur les Bleues et sur leur coéquipière Stelvia Pascoal, convoquée par son pays, l’Angola. En ligne de mire : la fin de saison 2024 et les Jeux Olympiques de Paris 2024, dont les épreuves de handball se dérouleront au stade Pierre Mauroy, à Lille.

Hugo Marsault

HANDBALL SAHPH louves liguebutagazenergie

Site en construction